fers de collection dans votre page de démarrage   Ajouter le site à vos favoris
 


Cette rubrique est ouverte à tous et vous pouvez y contribuer en y rajoutant des articles concernant les fers à repasser anciens. Vous pouvez si vous le souhaitez rédiger un article sur un type de fers à repasser bien précis (car il en manque !!) ou sur l'histoire du repassage.t



Accueil (Home)
Le livre d'or

Achat-Vente
Estimation de vos fers à vendre
Fers à vendre, (Irons for sell)
Vos annonces pressophiles
Fers vendus, Sold

Les articles
Débuter sa collection de fers
Fers plaques à décor humain
Les fers Amozoc
Les fers à glacer
Les fers Cygne
La saga George Finn
La saga Coleman
Les fers à plisser
Nettoyer vos fers anciens
L'avenir des pressophiles
Vos recours sur fraudes
Arnaque sur petites annonces
Attention photos truquées

A savoir & participer
Coup de main de pressophiles
Associations de pressophiles
Agenda des manifestations
Afcor 16 octobre 2011
Eurofer Saint Pourçain 2011
Les 30 ans de l'AFCOR 2011
Rencontres de Ruffec 2010
Annuaires de sites et liens
Les forums pressophiles
Sondages

A regarder
Les livres sur les fers anciens
Galerie de photos
La photo du jour
Les fers australiens
Ils ont bien travaillé !
Les vidéos de pressophiles

Newsletter
Inscription
désinscription
 


collections
affiliation casino

 

Collections de fers à repasser anciens

Comment débuter ma collection ?


Sur le site, je privilégie les rapports humains et les bonnes conversations téléphoniques, voir les visites à mon domicile aux échanges aseptisés de mails. C’est ainsi que j’ai pu rencontrer un certain nombre de collectionneurs débutants qui recherchent quelques conseils sur la façon de compléter et d’appréhender leur collection de fers à repasser anciens.

Les questions les plus fréquentes sont celles-ci : (cliquez sur celle de votre choix)

Dois je me limiter à un certain type de fer (comme par exemple les fers plaques) ou varier les genres (fers à charbons, fers plaques, fers à lingot, fers à essence, fers à alcool, fers français, fers étrangers) pour n’en citer que quelques uns ?

Faut il conserver les fers dans leur jus ou plutôt opter pour des fers restaurés ?

Doit on choisir un fer en fonction de sa rareté, de sa valeur marchande ou plutôt de son esthétique ?

Quel est l’intérêt pour moi d’adhérer à une association de collectionneur voir même à plusieurs ?

































Dois je me limiter à un certain type de fer (comme par exemple les fers plaques) ou varier les genres (fers à charbons, fers plaques, fers à lingot, fers à essence, fers à alcool, fers français, fers étrangers) pour n’en citer que quelques uns ?

Ce choix est cornélien ! La plupart du temps nous avons tous démarré une collection soit par le fer à repasser de nos aïeuls (Voir la vidéo de Lyonel Delanoë en cliquant ici), soit en flânant dans les vides greniers en tombant sous le charme d’un fer plaque. Les motivations sont toutes différentes et fonction de chaque collectionneur débutant. Alain me disait hier au téléphone avoir un attrait pour la conception de l’objet, (Son passage à l’école des arts et métiers n’y est il pas pour quelques chose ?), Brigitte me confiait qu’elle craquait beaucoup plus pour les petits fers. Jacques pour sa part fonctionne au coup de cœur ! Guy apprécie l’outil pour ce qu’il représente au sein du patrimoine.
Comme vous pouvez le constater chacun a sa petite motivation même si on est débutant !
Je pense, et cela n’engage que moi, qu’il est intéressant de se créer des « gammes de fers ». Je veux dire par là qu’il est charmant d’avoir une petite série de fers plaques par exemple à décor humain, une série de fers à charbon par exemple et ainsi de suite. Pour ma, part, une collection trop éparpillée, (un ou deux fers de chaque) surtout au début, ne vous incitera pas à plonger dans la recherche d’informations sur les fers que vous possédez déjà car la culture des fers à repasser est immense. Tout l’intérêt d’une collection ne consiste t’il pas à s’enrichir d’un savoir qui dépasse l’objet et nous rapproche de l’histoire des femmes et des hommes ?
C’est en tout cas ma conception de la collection, celle qui ouvre une multitude de tiroirs où l’on va puiser des informations qui dépassent souvent le seul cadre de l’objet lui-même.

Vous serez toujours à même d’effectuer par la suite un recentrage de votre collection en affinant vos préférences pour, si vous le souhaitez, vous spécialiser dans tel ou tel type de fers.


Retour en haut de page cliquez ici































Faut il conserver les fers dans leur jus ou plutôt opter pour des fers restaurés ?

Encore une fois chacun peut trouver sa propre réponse à cette question. Cependant, il est vrai qu’un fer tout rouillé mérite peut être qu’on lui accorde un peu d’attention. Entre l’état neuf qui dénature, à mon goût et celui de Guy, totalement l’objet de sa fonction usuelle pour le réduire au simple objet de décoration, de nombreuses nuances existent. Il me semble important de ne pas effacer totalement les traces du passé sur un fer pour lui conserver cette identité fonctionnelle et naturelle. Certains fers ne méritent vraiment pas d’être sacrifiés sur l’autel de la restauration et doivent être conservés avec cette subtile présence du temps que leur confère par exemple la patine qui s’est déposée sur leur poignée en bois. Respectez le temps, c’est rendre hommage à l’histoire de l’objet, c’est le maintenir dans la diversité de notre patrimoine. Question : Allez vous mettre du gel dans les cheveux de votre père ou de votre grand-mère sous prétexte qu’elle présente mieux ? Je vous laisse le soin de la réponse.


Retour en haut de page cliquez ici






























Doit on choisir un fer en fonction de sa rareté, de sa valeur marchande ou plutôt de son esthétique ?

Pour ma part, je suis plus soucieux du coup de cœur que provoque le fer que je regarde, de son âme que de sa valeur marchande. Comme dans toutes les collections, vous trouverez des collectionneurs qui ne recherchent que l’instinct de posséder un objet de valeur.
Pour la petite anecdote, je vis au milieu des vignes de la Haute Gironde et j’ai plaisir à déguster de bons vins de vignerons comme des grands crus. Je regarde parfois avec une certaine désolation ces bouteilles au fond d’une cave de tel ou tel collectionneur qui resteront là où elles sont, réduites à leur seule valeur au détriment d’un bon plaisir de bouche. Epicure est à écouter dans la collection de fers à repasser anciens ! Trouvez votre bonheur là où votre sensibilité vous appelle ! Ce que vous achèterez cher ou pas cher sera alors le juste reflet de votre ressenti !

Enfin, comme un tableau, une pièce que vous aimez se donne à voir, a partager avec ses amis, avec les gens partageant ou non la même passion. Ne sombrez pas dans la peur des autres en gardant votre collection pour votre seul regard. Les objets que vous possédez n’ont pas été créés pour cela. Une passion qui ne se partage pas c’est une forme d’onanisme. Un grand moment de solitude !


Retour en haut de page cliquez ici






























Quel est l’intérêt pour moi d’adhérer à une association de collectionneur voir même à plusieurs ?

Le savoir, l’échange avec les autres, l’enrichissement personnel par le collectif. Voila comment je peux résumer brièvement l’intérêt d’adhérer à une ou plusieurs associations.
Avec PHER, vous aurez accès à une formidable documentation sur notre patrimoine et aussi sur les fers étrangers. Vous pourrez ainsi retrouver la trace historique de tel ou tel fer que vous avez acheté. Avec EUROFER et l’AFCOR vous aurez aussi accès à de magnifiques bulletins qui vous permettront de vous enrichir de cette culture si vaste que vous avez décidé d’adopter.

Venez assister à des rencontres pressophiles (Les associations s’ouvrent de plus en plus au grand public et non plus à leurs seuls adhérents) comme par exemple lors de la rencontre de Ruffec en octobre 2010 (Cliquez ici). Chacun vous recevra avec un grand cœur de passionné.
L’un vous parlera de sa fabuleuse recherche sur tous les brevets, L’autre de ses fers alsaciens, Celui-ci de ses fers à chapeau, Ceux là de ses fers plaques à décor, Celle-ci de ses fers d’Asie. Tous seront là unis par le même plaisir de vous faire partager leur savoir et aussi de se nourrir du votre. En résumé les rencontres pressophiles sont un grand moment d’échange.
En 2011 le congrès mondial des pressophiles se déroulera en France. Ne ratez pas cet événement que nous ne manquerons pas d’annoncer dans la rubrique « L’agenda des événements ». Pour avoir les coordonnées des différentes associations cliquez ici.

Voila, ce petit guide très personnel qui n’engage que moi touche à sa fin et j’espère qu’il vous aura apporté quelques éléments de réflexion pour débuter une belle collection.


Retour en haut de page cliquez ici

 

ancien fer a repasser, fer à repasser ancien, vieux fer a repasser, fer à gaz, fer ancien, sidérophile, fers anciens, vieux fers, anciens fers à repasser, fer de collection, collection fer a repasser, collection de fer à repasser, histoire du repassage, collection fer à repasser, siderophile, pressophile, strijkijzer, collection de fer a repasser, collection fers a repasser, buegeleisen, vieux fer, fer à essence, ancienne essoreuse, machine à essorer, sad iron, collection de fers a repasser, fer à repasser ancien en fonte, fers de collection, pressophiles, repassage ancien

 

ancien fer a repasser, fer à repasser ancien, vieux fer a repasser, fer à gaz, fer ancien, sidérophile, fers anciens, vieux fers, anciens fers à repasser, fer de collection, collection fer a repasser, collection de fer à repasser, histoire du repassage, collection fer à repasser, siderophile, pressophile, strijkijzer, collection de fer a repasser, collection fers a repasser, buegeleisen, vieux fer, fer à essence, ancienne essoreuse, machine à essorer, coleman iron, collection de fers a repasser, fer à repasser ancien en fonte, fers de collection, pressophiles, repassage ancien